• La petite guerre sans batailles

    Pour finir d'en découdre, on se résume d'une étreinte ? Mettre un genou à terre à deux, et sans que les articulations ne craquent.
    Si c'est ça, c'est horrifiant. Tout ce qui s'est passé est vrai. Les mots les gestes les courants d'air les arcs électriques. It's all true, Fang.
    J'aimerais qu'il puisse rester quelque chose de vrai sans que l'on ai à se mettre un point final sous cette forme. Point, comme poing pleine machoire.
    C'est pas une question de trahison des jours qui ont défilé depuis. C'est que j'ai peur des cérémonies où l'on s'enterre, où l'on se prépare à ne plus rien dire, où à la fin on doit retenir son souffle pour toujours.
    It all happened to me. It was all true and vivid and crimson to me. Ces joursnuits, traversés sous différentes lumières. J'veux pas dire "lights off" et sentir le froid du noir s'abattre.
    Now, where the h*** are you going ?
    Ce que je pense vrai, ca continuera à l'être de là-bas ?


  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Juin 2006 à 00:14
    ()
    Je suis petrifiée .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :